Donald Trump refuse l'acquisition de Qualcomm par Broadcom | MacGeneration

Pour Donald Trump, l'acquisition de Qualcomm par Broadcom, c'est non. Le président américain a signé hier un ordre exécutif, l'équivalent d'un décret présidentiel en France, interdisant la prise de contrôle hostile du créateur des puces Snapdragon par Broadcom.
La raison avancée par la Maison Blanche est que cette acquisition menaçait la « sécurité nationale des États-Unis », explique le président milliardaire. Ce dernier a pris cette décision suite à la recommandation du comité des investissements étrangers (CFIUS, pour Committee on Foreign Investment in the US), à qui il revient d'étudier les prises de contrôle d'entreprises américaines par des sociétés étrangères (Broadcom est basée à Singapour).

Le département du Trésor, la tutelle du CFIUS, avait déjà eu l'occasion de...

Source : MacGeneration
Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de MacTrackr

5 derniers articles de MacGeneration