Puce espionne dans les serveurs : Apple en rajoute dans le démenti | MacGeneration

La saga des puces espionnes installées subrepticement dans les serveurs de Supermicro par des sous-traitants chinois est loin d’être terminée. Apple a déjà eu l’occasion de protester de manière assez véhémente auprès de Bloomberg, la publication à l’origine de cette révélation qui concerne également, entre autres, Amazon.
En plus du démenti fourni directement au journal, Apple publie un communiqué de presse dans lequel le constructeur reprend le précédent démenti de la journée, et y ajoute quelques informations supplémentaires qui contredisent clairement les allégations de la publication.

Apple assure que personne n’a jamais approché le FBI dans cette affaire — ce que Bloomberg écrit pourtant. L’entreprise n’a jamais rien entendu sur le sujet de la part du FBI non plus, et par conséquent n’a pas pu avoir...

Source : MacGeneration
Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de MacTrackr

5 derniers articles de MacGeneration